Guide des voyages chic et culturels dans les vignes

Route des vins Jura

La région Jura

Partez à la découverte du Jura en cliquant sur les itinéraires Vin et Patrimoine ci-dessous :

De Salins-les-Bains à Château Chalon

fleche7

De Château Chalon à Saint Amour

Le Jura, la belle percée du vin

Il y a des milliers d’années, la mer s’est retirée laissant des lacs, des flaques d’eau pure, des coquillages en étoile, des pitons rocheux, calcaires, marneux et des coteaux. Des coteaux sur lesquels la vigne aima à pousser.
Au I° siècle Pline le Jeune, consul romain, évoque pour la première fois le vignoble jurassien et au XIII° siècle Philippe le Bel introduisit le vin d’Arbois à la cour de France.
Le Jura, la plus petite des grandes régions viticoles, de 100 Km de long du nord au sud et de 2000 hectares, se distingue par sa particularité. L’AOC Arbois fut en effet le premier à être classé en 1936 et le Jura est la seule région à avoir obtenu une dérogation pour le « clavelier », la bouteille de 62 cl spécifique au vin jaune.

Des cépages autochtones

Le poulsard, fragile à la peau fine, apporte du fumé et du fruité. Le trousseau donne des rouges poivrées et du fruit rouge. Le savagnin, cépage du vin jaune, se distingue par des notes de noix verte et d’amande grillée et le pinot noir qui accentue le goût de cassis.
Enfin, le cépage chardonnay qui règne en maître en mono cépage ou marié avec le savagnin.

Quatre AOC géographiques

L’AOC Arbois s’étend sur 800 hectares et regroupe 13 communes. Elle représente toute la gamme des vins du Jura avec une prédominance pour les rouges.
L’AOC Côtes du Jura s’étire du nord au sud sur 500 hectares et une centaine de communes. Il exprime toute la diversité des 5 cépages avec une prédilection pour les blancs floraux.
L’AOC L’Etoile doit son nom à la présence dans le sol de petites étoiles fossiles. Sur les 80 hectares, les blancs sont rois.
L’AOC Château Chalon est la plus petite en superficie avec 50 hectares, mais c’est le fief du vin jaune !

Ouillé, non ouillé ?

« Ouillé », on remplit le tonneau jusqu'à l’œil pour le protéger de l’oxydation. C’est le vin dit de «tradition».
« Non ouillé », on laisse une poche d’air en haut de la barrique. Un voile de levure se forme à la surface, favorisant des arômes particuliers de curry, noix sèches, gingembre, safran et d’iode, qui sont au paroxysme avec le vin jaune. Ce sont les vins « floraux ».

Le vin jaune, de l’or en clavelin !

Celui de Château Chalon serait le « plus grand vin sec au monde ». Le roi des vins a la faveur de Louis XI et de la cour de Russie.
Produit exclusivement avec du cépage savagnin depuis plus de mille ans, son origine est incertaine. Certainement une variété sauvage qui s’est adaptée. Ce serait, selon la légende, les très nobles dames abbesses de Château Chalon qui, au XVI° siècle, auraient mis au point ce type de vinification. Grâce leur soit rendue ! Les manuscrits anciens en vantent le goût très spécifique, puissant d’une complexité et d’un parfum inégalés. Son processus de vinification dure six ans et trois mois en petits tonneaux, non ouillés. Un vin de garde à associer à la gastronomie, une cuvée d’esthètes.

La Percée du Vin Jaune

Depuis près de 20 ans, cette importante manifestation a lieu tous les ans le premier week-end de février. Deux jours rythmés par des temps forts : ouverture des caveaux pour la dégustation, concours de cuisine pour célébrer le potentiel créatif du vin jaune et surtout, la plus grande vente aux enchères des vieux millésimes à prix d’or. Près de 40 000 visiteurs en deux jours viennent du monde entier.

route-des-vins-jura

Who is Who

Le tournage d’un épisode TV France 3 du Sang de la Vigne avec l’acteur Pierre Arditi est programmé pour cet automne dans le Jura. C’est le chef étoilé Alain Senderens qui a initié Pierre au vin jaune.

Rouget de Lisle est lédonien (de Lons le Saulnier).
Le plus célèbre des Jurassiens, Louis Pasteur, est né à Dole en 1822 mais vécu à Arbois « chère à son cœur » où il mène ses travaux et recherches. Connu pour son vaccin contre la rage, Pasteur est considéré aussi comme le père de l’œnologie moderne grâce à ses découvertes sur la fermentation. Alexis Millardet collabore avec Pasteur sur les maladies de la vigne, Il est le créateur de la fameuse bouillie dite « bordelaise ».

Charles Rouget, vigneron à Salins-les-Bains, figure parmi les plus grands ampélographes. Alexis Arpin, vigneron à Arbois, a œuvré pour obtenir la première AOC Arbois en 1936. Joseph Girard, arboisien d’adoption, est à l’origine de la création de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité). Henri Maire, personnalité emblématique du vignoble Jurassien, a contribué à la reconnaissance des vins du Jura en communiquant avec son « Vin Fou ».

Coluche a fait son service militaire à Lons-le-Saunier. Colette avait la maison de son mari sur les collines. Bernard Clavel est né à Lons ainsi que Jean Amadou. Paul Emile Victor y vécut. Philibert de Chalon, prince d’Orange, est enterré au couvent et église des Cordeliers. L’écrivain Bernard Clavel demeura à Château Chalon et y écrivit son roman l’Espagnol.

 

Vos contacts utiles pour visiter le Jura

Tourisme dans le Jura

    • Site officiel du tourisme du Jura : www.jura-tourism.com
    • Office de tourisme de Salins-les-Bains : www.salins-les-bains.com
    • Office de tourisme d’Arbois : www.tourisme.arbois.com
    • Office de tourisme de Poligny : www.poligny-tourisme.com/fr
    • Office de tourisme de la Haute-Seille : www.tourisme-hauteseille.fr
    • Office de tourisme de Lons-le-Saunier : www.ot-lons-le-saunier.com
    • Office de tourisme du Pays de Saint-Amour : www.tourisme-paysdesaintamour.com

Vins du Jura

    • Comité Interprofessionnel des Vins du Jura : www.jura-vins.com
    • Site officiel de la Percée du Vin Jaune : www.percee-du-vin-jaune.com
 

Choix de l'équipe éditoriale pour les vins du Jura

  • Domaine Château d’Arlay à Arlay. La cuvée Corail. La spécialité du domaine, un rosé travaillé à la mode du XVIII° siècle, assemblage des 5 cépages en rouge et blanc avec élevage de 2 ans en fût. Arômes d’épices tendres et de fruits rouges murs.
    Un rare vin de paille élaboré dans la plus pure tradition locale. Du moelleux, des saveurs exotiques mêlées de champignons, et fruits confits. Vendu en demi-bouteille, numérotée.
  • Domaine Jean Morin à Arbois, la cuvée Terres Bleues. Un blanc 100% savagnin, une cuvée très originale qui a été laissée sous bois pendant 1 an.
    Cuvée les Moulins. Cet assemblage de chardonnay et savagnin assez pointu au nez devient souple en bouche et part en finesse. Un blanc très réussi élaboré dans l’esprit bourguignon et Les Corvées, un rouge rubis, brillant avec du poivré et de la cerise.
  • Domaine des Ronces, Michel Mazier à Orbagnia, La Côte du Jura, un rouge cerise vif, clair et limpide, le cépage trousseau dans toute sa gloire.
  • Château de l’Etoile de G Vandelle et fils, à l’Etoile. Son Crémant du Jura brut à la bulle fine.
    La Cuvée Georges 2009, un assemblage chardonnay savagnin très réussi.
  • Béthane Fruitière Viticole d’Arbois. Un Arbois 2010 blanc, assemblage chardonnay et savagnin élevé sous voile, typique du terroir jurassien avec de la noix, du curry et des épices. Se garde 10 ans, à boire juste frais.
  • Domaine Jean Bourdy à Arlay. Le Galant des Abbesses. Elaboré selon la recette du XVI° siècle des Dames Abbesses de Château Chalon, et conservée de génération en génération par la famille. Une alliance de jus de raisin, de marc et de 25 épices compose ce précieux breuvage.
  • Domaine Pignier à Montaigu. La cuvée Savagnin vieillie 4 ans en fût de chêne, un vin minéral riche et puissant avec des notes épicées au goût de noix.
  • Domaine Jean François Gavenat et Phillipe Bouvet à Rotalier. La cuvée Les Compères, un blanc pur chardonnay, soyeux et profond, aux notes d’agrumes.
  • Domaine Jacques Tissot à Arbois. La Cuvée Découverte, un rosé, rose gris, légèrement fruité et plein de fraîcheur.
  • Domaine Michèle Gahier. Un AOC Arbois rouge en cépage poulsard, bien sur l’épice et le fruit rouge.