Guide des voyages chic et culturels dans les vignes

Route des vins Beaujolais

Le Beaujolais n’est pas nouveau !

Partez à la découverte du Beaujolais en cliquant sur les itinéraires Vin et Patrimoine ci-dessous :

Saint-Amour à Beaujeu

fleche7

Beaujeu à Villefrance-sur-Saône

fleche7

Villefrance-sur-Saône à Lyon

  

Le gamay à travers les âges

Le gamay fait des gammes

On retrouve des traces de l’implantation du vignoble en Beaujolais dès l’an 957. Mais en Gaule, les vignobles suivaient la marche des légions romaines sur l’axe des vallées du Rhône et de la Saône, et ils existaient bien avant dans certaines communes. Jusqu’au XVIII° siècle, le gamay, un cépage noir à jus blanc, se développe lentement dans les collines du beaujolais où, selon la tradition, on préférait la culture des céréales et le petit élevage pour répondre au besoin de l’agglomération lyonnaise.

Au Moyen-Age, Beaujeu était la capitale. Anne de Beaujeu, fille de Louis XI, épouse de Louis de Bourbon et régente de France resta très attachée au développement économique de sa région. Les puissants sires de Beaujeu, fins politiques et redoutables guerriers, quant à eux, contrôlaient tout le commerce qui se faisait sur l’axe allant du Sud vers la capitale, ce qui fit leur richesse. Nombres de châteaux et forteresses en Beaujolais ont été érigés sous leur règne.

Une veine de gamay…

…qui coule du Nord au Sud, entre le Mâconnais et les Côtes du Rhône. Une mer de vigne qui ondule sur les coteaux et les collines, grimpe vers les monts et les versants ensoleillés. Les vignobles du Beaujolais s’étirent sur 140 kilomètres de Saint-Amour jusqu’aux portes de Lyon, en traversant les Pierres Dorées dans un paysage aux airs de Toscane. Villages, pierres dorées, lavoirs, sources, vignobles ponctués de cadoles, châteaux de contes de fées, toits vernissés, petites églises romanes…. Découvrir les paysages du Beaujolais, où il fait bon se promener, sont à l’image de son vin, un plaisir.

Saveurs en sol

19 000 hectares de vigne, 10 crus en plus du Beaujolais et Beaujolais-Villages sont en appellations depuis le décret de 1937. Une mosaïque de sol qui peut varier d’une parcelle à l’autre. Granitiques, riches en minéraux, schistes, manganèse, le Gamay se plait sur une terre maigre.

Sous le beau nom de Beaujolais, du gamay, un raisin noir à jus blanc, en mono cépage avec vendange à la main, mais une mosaïque de sols et de vénérables vignes, ce qui permet de subtils assemblages. Chaque appellation chante le nom de son village, revendique son terroir et révèle sa typicité. Les Beaujolais offrent une gamme de vin au goût unique et séduisant.

Ils se nomment Saint-Amour, Brouilly, Chénas, moins connue, Chiroubles, Côte de Brouilly, Fleurie, Juliénas, Morgon, Moulin-à-Vent, Régnié puis Beaujolais-Villages et Beaujolais et sont les 12 appellations fleurons de la région. Une petite niche se développe, très tendance, quelques vignobles plantés en Chardonnay, sur des sols plus riches et sablonneux afin de produire des Beaujolais blancs, des soupçons de cépage pinot qui «pinote» le vin, des rosés et des vins pétillants, dits de fabrication traditionnelle, complètent la gamme.

Le Beaujolais Nouveau est arrivé !

Il convient au sens de la fête du pays Beaujolais et satisfait le goût des consommateurs. A l’étranger pour lequel Beaujolais et Nouveau sont associés, son nom est reconnu. Frais, pimpant, un vin de plaisir qui se boit facilement en primeur dès le mois de Novembre. Il ne doit pas faire oublier que l’on travaille aussi le Beaujolais en vin de garde et que Fleurie, Brouilly, Moulin-à-Vent… sont de la noble fratrie.

Who is Who

Discrétion assurée

Bien des «people» et grandes familles lyonnaises viennent se réfugier dans cette région paisible, de combes et de monts où les grandes et belles demeures en pierre de pays se cachent et se fondent dans la nature. On peut révéler que le cloître des bénédictines de Salles-Arbuissonnas eut pour pensionnaire Alix des Roys, la mère du poète Lamartine. Vaux en Beaujolais, alias «Clochemerle», la célèbre comédie des années 30 écrite par Gabriel Chevalier, est un des villages les plus visités de France. On dit encore que le fameux trésor des Templiers serait caché au château fort d’Artigny à Charentay.

La Marquise de Sévigné, femme de lettre et de goût, séjourna au Château de Bagnols, remarquable demeure du XIII° siècle transformé en hôtel de luxe. La romancière Colette, lors de son passage au Château Thivin en 1947, écrivit des pages inspirées sur les vendanges en Beaujolais. Le peintre Utrillo venait se mettre au vert dans les jardins à la française du château de Corcelles.

Bernard Pivot est originaire de Quincy en Beaujolais. Une cuvée porte son nom à la coopérative de Quincy. Grande figure du monde littéraire et passionné de vin, auteur du Dictionnaire Amoureux du Vin, Bernard défend avec ferveur le vin de son terroir. Le Château de La Chaize, attribué à Mansart, accueillit le 28 juin 1996 les dames des chefs d’Etats avec Bernadette Chirac et Hillary Clinton, lors du G7 de Lyon. Et, c’est au Château de Montmelas, dans un décor de château fort, que furent tournés des extérieurs de la série télévisée Kamelott.

Vos contacts utiles pour visiter le Beaujolais

Tourisme en Beaujolais

  • Site Officiel du pays du Beaujolais:
    www.destination-beaujolais.com
  • Office du Tourisme de Beaujeu et sa région :
    www.aucoeurdubeaujolais.fr
  • Mairie de Romanèche-Thorins : Tel.: 03 85 35 50 26
  • Mairie de Chiroubles : Tel.: 04 74 04 28 40
  • Mairie de Fleurie :  Tel.: 04 74 04 10 44
    www.fleurie.org
  • Office de Tourisme du Beaujolais Val de Saône:
    www.beaujolaisvignoble.com
  • Office de Tourisme de Saint-Amour : Tel.: 03 85 37 42 05
    www.saint-amour-bellevue.fr

Vins du Beaujolais

  • Office de tourisme de la Route des vins Macônnais et Beaujolais : 6, rue Dufour, Mâcon.
    www.route-vins.com
  • Inter Beaujolais : Le Bureau des Vins Du Beaujolais:
    www.beaujolais.com

Choix du sommelier pour les vins du Beaujolais

Ludovic Gros

Propriétaire du Domaine des Terres Vivantes.
Paysan, boulanger et sommelier vigneron, Ludovic a officié, entre autre, dans les Relais & Châteaux du Sud de la France avant de s’installer dans sa ferme bourguignonne du Beaujolais.
69460 Balce.
Tel : 04 74 60 52 13

  • Le Chenas du Domaine de Paul-Henri Thillardon. L’alliance de l'ampleur en bouche avec une grande puissance tout en restant un vin d’une finesse extrême. Une très belle réussite.
  • Le Fleurie 2001, La Roilette du Domaine de la famille Coudert. L’expression d’un Gamay très pur, on ressent la pulpe du raisin, le jus avec esprit. C’est le vrai côté du beaujolais, sans cliché, à déguster avec un plat lyonnais.
  • Le Blanc Pierres Dorées du Domaine Jean Paul Brun à Charnay. Un beaujolais blanc digne des grands bourgognes. De la fraicheur et de la suavité, aux arômes de verveine et de chèvrefeuille, très floral, avec un beau potentiel de vieillisement. Une histoire d’homme.

Choix de l'équipe éditoriale pour les vins du Beaujolais

  • Morgon, Domaine Louis Claude Desvignes. La cuvée « Les Impénitents » 2009 offre à la dégustation le plus élégant des Morgon, profond et velouté.
  • Chénas, Domaine des Brureaux, Nathalie Fauvin. La cuvée Séléné 2009. C’est le vin au féminin, un vrai beaujolais fin et racé. Une belle découverte.
  • Beaujolais supérieur, Château de Vaurenard. Avec la cuvée Baron de Richemont 1998, on découvre un Beaujolais Supérieur structuré, un très beau Beaujolais de garde.
  • Julienas, Château de Juliènas. La cuvée Claude Condamine 2009 est une niche. Avec une production de 3000 bouteilles seulement par an, on est sur un Juliénas riche et concentré, un vin de garde.
  • Chiroubles, Château de Javernand. La cuvée Les Gatilles a été vinifiée en grappe entière. Ce Chiroubles plein de souplesse en bouche développe de puissants arômes de fruits rouges.
  • Château de la Chaize, La Réserve de la Marquise offre de très belle surprise. Un Brouilly de grande classe à la robe d’un rouge profond et brillant, aux notes grillées et épicées. Un vin qu’il faut garder précieusement quelques années avant de déguster.
  • Domaine des Marrans. La cuvée Terroir du Pavillon a été élaborée à partir de leurs plus vieilles vignes. Un Fleurie qui part sur un surprenant registre de rose, cassis et épices.
  • Château de Buffavent. On découvre avec grand plaisir un Beaujolais rosé parfaitement minéral qui, sans sacrifier à son appellation, apporte de la fraîcheur avec de belles notes d’agrumes.

 

Hôtel du mois