Guide des voyages chic et culturels dans les vignes

Depardieu dans les vignes des saigneurs

Depardieu dans les vignes des saigneurs

Par Toutatis, cul sec ma couille !!

Depardieu nous a quitté. Un vigneron gaulois au pays de la vodka ? je ne le crois pas !

Notre star est passée chez les tsars. Va-t-il leur livrer la recette de son pétillant du Val de Loire ?   « Taille Princesse » une cuvée spécialement réalisée en hommage à  feu son ami et acteur Jean Carmet par la bonne maison Bouvet Ladubay.

Nasdrovié !  Notre Gégé, est-t-il en train d’écluser toutes les bouteilles de son Cyrano avec son copain Ramzam Kadyrov ?  Un vin d’Anjou du Domaine de Tigné, qu’il avait en partage avec son compère Carmet.

En Georgie, en Crimée, on  lui aurait proposé des terres pour planter des vignes.  Mais, sont-elles bonnes pour le délicat bourboulenc et le gros mansing ?  Alors, en attendant, après sa performance dans le rôle de DSK, de la Volga il a franchi le pas pour tourner un autre scénario dans la peau d’un gangster amoureux d’Elisabeth Hurley et, en passant ouvrir un restaurant à Saranks, où il mettra ses vins en vedette. On boit du petit lait !

Depardieu, notre petit père qui est en Tchétchénie, restez-y si le cœur vous en dit, mais ne nous faites pas de la piquette portant une étiquette  avec votre « trombinette » en prime!

Houps ! Encore une pour la route, ma couille.

Le vin est  une potion dans laquelle Depardieu, alias Obélix, a baigné. C’est sa potion magique. Rue du Cherche Midi à Paris, il suffit d’aller au « Bien Décidé » pour s’assurer que dans son bistro, cantine chic, on sert exclusivement des bouteilles signées Depardieu.  Les vins de ses domaines, celui du Château de Tigné qui répondent aux doux noms de Confidence, le Voleur de Chardonnay ou l’Insoumis. Sa Côte du Roussillon, Le Bien Décidé,  élaborée en duo avec Bernard Magrez au domaine d’Aniane dans l’Hérault, est iconique et pas mal du tout ma foi. Et que dire de son Condrieu concocté avec Guigal, de ses  Bordelais, de ses vins d’Espagne ou encore du Maroc où il a fait équipe avec Rafik Khalifa un autre milliardaire.

Ah, que l’on vous a aimé Monsieur Depardieu quand dans Cyrano de Bergerac, vous récitiez les admirables vers d’Edmond Rostand. Non, vous ne les récitiez pas. Les mots venaient du cœur jusqu’au bord des lèvres comme la coupe d’un vin divin. Le vin de Bergerac vous inspirait.

Quand un soir, plus tard, vous reviendrez soupirer sous le balcon de Roxane ou d’une autre, n’oublie pas Gérard que si le vin n’a pas de patrie, il a une mémoire et la vigne ses racines et son terroir, comme vous. Santé !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>