Guide des voyages chic et culturels dans les vignes

Jean Carmet 1994-2014, 20 ans déjà! Le deuil de Bourgueil.

Jean Carmet 1994-2014, 20 ans déjà! Le deuil de Bourgueil.

Des petits moments d’ivresse en toute délicatesse.

« Il n’est de vin que de Bourgueil, il n’est d’arme que le tire-bouchon

Il y a 20 ans déjà que le petit Jean « de Bourgueil » s’en est allé un matin où la vigne devait être en pleurs.

Il faut se souvenir d’Adieu Berthe à la Tomate, de Dupont Lajoie, de La Soupe aux Choux, de Maurice dans le Grand Blond, des Branquignols, du Caporal Epinglé, d’Alexandre le Bienheureux, et du vieux travesti dans Miss Mona qui lui valu un César en 1994… enfin! Ses interprétations sont nos petits moments d’ivresse cinématographique. Il tourna avec Jean Renoir, Audiard, Francis Blanche, Carné, Robert Dhéry, Jean-Marc Thibaud, Bertrand Blier…

Rabelaisien jusqu’à la moelle, Carmet ne craignait pas d’incarner Ténardier dans les Misérables, l’assassin dans Buffet Froid, de jouer du Maupassant et, le comble, d’incarner Camadule dans « Le Beaujolais Nouveau est arrivé » !

Grand acteur, joyeux buveur, avec ferveur Jean distillait, enchaînait ses rôles comme d’autres égrènent des chapelets d’Ave Maria. Plus de 200 films et pièces et combien de verres trinqués au comptoir, du Bourgueil dont, disait-il, il avait été baptisé. Comme Henry IV avec le Jurançon, oint de ce nectar, il en usa avec la bénédiction de tous les saints et l’aval des vignerons amis.

Brèves de Comptoirs, mais aussi partenaire de Gérard à la scène ou entre deux tournées, ils ne comptaient plus les godets éclusés. Entre Saumur et Angers, Jean Carmet avait sa cuvée au Château de Tigné, les vignes du seigneur Depardieu. Le tandem Jean et Gégé ? « Des anges vins », lui de Touraine, l’autre du Berry, qui communiaient. C’était la convivialité à l’état pur.

Hommage posthume, en 1994 les vignerons de Bourgueil ont inauguré la Maison Jean Carmet des Vins de Bourgueil installée dans la maison d’enfance de l’acteur. En 2014, ils tiennent à célébrer le 20ème anniversaire de sa venue au paradis. Avis aux admirateurs de Monsieur Carmet et aux amateurs de Bourgueil, du petit Jésus en culotte de velours!

Tout au long de l’année, des rendez-vous ponctueront la célébration de l’Année Carmet.
Calendrier à retrouver à la Maison des Vins de Bourgueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>