Guide des voyages chic et culturels dans les vignes

Entretien avec Caroline du Château Barrabaque

Entretien avec Caroline du Château Barrabaque

A la rencontre d’une dame du vin de Fronsac.

 

Caroline Noël-Barroux, propriétaire du Château Barrabaque, travaille avec passion ses vins en appellation Fronsac et Canon-Fronsac.

Cette dame du vin nous a accordé un peu de son temps pour répondre à nos questions.

 

 

Quel est votre parcours ?

J’ai eu d’abord l’opportunité de partir en Allemagne pour une maîtrise de chimie. Puis j’ai complété mon cursus par une formation d’ingénieur à l’école supérieure d’agriculture d’Angers spécialité viticulture et œnologie. Après cela, j’ai commencé à Saint-Emilion et j’y ai fait mes armes pendant 7 ans. Puis j’ai pris les rênes du domaine familial après la disparition de ma mère en 2004.

Comment le Château Barrabaque est-il arrivé dans votre famille ?

Mon grand-père a achété le domaine en 1936. Issu d’une famille de brasseur du nord de la France, il décide de vendre son négoce en 1970 pour s’installer définitivement sur les terres fronsadaises.

Vous êtes donc issu d’une famille de brasseurs ? Alors bière et vin, une grande différence ?

Le travail est très différent mais l’esprit reste le même : l’envie de créer un produit artisanal de qualité.

Tenant ce métier de votre mère, que pensez-vous du rôle des femmes dans le monde du vin ? Est-ce que à votre avis on retrouve une touche féminine dans votre vin ?

A la suite de son père, ma mère a été la première femme à gérer l’exploitation de 1984 à 2004, sous ses ordres la plupart des ouvriers étaient des femmes. A l’époque déjà, le Gault & Millau avait qualifié ce vin du plus féminin de l’appellation. Selon moi, les femmes ont une sensibilité plus grande lors des dégustations ce qui apporte une touche féminine à chacune des créations.

Selon vous, quel est la place de l’oenotourisme, de l’accueil des visiteurs au Château ?

L’oenotourisme reste une priorité car cela permet de se faire connaître de manière agréable. Les touristes sont toujours les bienvenus au domaine pour une simple dégustation ou une visite plus poussée de la vigne au chai. Nous avons d’ailleurs aménagé depuis quatre ans une aire de stationnement pour les camping-cars.

Quels sont vos projets d’avenir pour le Château Barrabaque ?

Nous poursuivons la rénovation du domaine. Puis il y a ce blanc, le « Caprice de Caroline » dont le premier millésime 2012 vient de voir le jour. Les bouteilles se sont très bien vendues, on développera la production au cours des prochaines années.

Si vous deviez choisir trois mots pour définir vos vins ?

Richesse, Finesse et Elégance

Et pour finir votre devise, votre leitmotiv ?

Je reprendrais la devise du Château Barrabaque : « Un terroir d’exception, un savoir-faire de précision, une passion de générations en générations »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>